Les possibles de l’écriture : forces, formes, sens

Journées d’études
4, 5 novembre 2021, Université Paris 8
CISI Musidanse

PDF - 490.9 ko

Responsables : Giordano Ferrari, Jean Paul Olive, Álvaro Oviedo, Fabien San Martin

Dans le cadre du travail de réflexion du CISI, nous proposons un programme sur la notion d’écriture en musique, non pas dans le sens étroit du terme, ni en
la réduisant à l’objet partition, mais dans le sens d’un processus de création, d’un comportement artistique, d’un acte. Pour difficile qu’il soit de définir cette notion d’écriture, nous proposons quelques éléments de départ qui sont autant de chemins de réflexion.
L’écriture :
• comme processus de déploiement propre à la musique et néanmoins ouvert ;
• comme lieu entre la technique et la composition ;

• comme épaisseur et cohérence qui font « tenir »
l’œuvre musicale, aussi fragile fût-elle ;
• comme ensemble de traits qui dessinent la singularité de l’auteur ;
• comme champ d’action, comme acte, ce qui est en train de se faire, ce qui se cherche, le devenir (ou l’à- venir) de l’œuvre ;
• comme champ de forces, ou action de pensée ancrée dans le sensible ;
• comme ensemble vivant de signes qui relie le compositeur, l’interprète et l’auditeur ;
• comme champ problématique supposant une étude qui, sans pour autant refuser d’autres approches, se base sur l’analyse et l’interprétation des œuvres et des pratiques ;
• comme ouverture des possibles.
Dans ce premier colloque on abordera ces thématiques sous quatre angles correspondant à quatre demi- journées.

 

JEUDI 4 NOVEMBRE 2021

Matin : MAISON DE LA RECHERCHE AMPHI 002 
Modérateur : Alvaro Oviedo

9h15 Accueil et ouverture

9h30 Jean Paul Olive (Université Paris 8)
 Question sur l’écriture — crépitement et diagramme

10h15 Joseph Delaplace (Université de Rennes 2)
Réflexions sur l’écriture et la pensée musicales

11h Pause

11h15 Jean Marc Chouvel (Université Sorbonne, Paris 4) Que reste-t-il de l’écriture ?

12h00 olga Moll (Université Paris 8)
 D’une écriture à l’autre selon Roland Barthes

12h45 Pause déjeuner

Après-midi : AMPHI X
LE CAS DE BRUNO MADERNA
Modérateur : giordano Ferrari (Université Paris 8)

14h45 Susanna Pasticci (Université de Cassino) Clarté de l’écriture et clarté de la pensée dans la poétique musicale de Bruno Maderna

15h30 Geneviève Mathon (Université Gustave Eiffel) L’écriture à l’épreuve d’une pensée musicale. Giardino religioso, 1972

16h15 laurent Feneyrou (STMS-CNRS / Ircam / Sorbonne Université) Portrait de Maderna en héros leibnizien

16h30 pause

17h00 atelier-concert : La flûte dans la musique de Bruno Maderna. Anna Mancini (Flûte), Giovanni Guastini (Piano), Giordano Ferrari (discutant)

 

VENDREDI 5 NOVEMBRE 2021

Matin : AMPHI X
L’ÉCRITURE TRAVERSÉE PAR LE MONDE
Modérateur : Fabien san Martin (Université Paris 8)

9h15 Anis Fariji (Université Paris 8) La guerre et le trauma dans la musique de Zad Moultaka

10h00 Ulrich Mosch (Université de Genève)
“Composer c’est construire un instrument” − une stratégie d’écriture traversant l’œuvre de Helmut Lachenmann

10h45 pause

11h00 Martin Kaltenecker (Université Paris Diderot/Paris 7) Approche d’une « intermatérialité » de la musique

11h45 Fabien San Martin (Université Paris 8) Inwendig voller Figur... de Klaus Huber : une partition traversée par l’Apocalypse

12h30 pause déjeuner

Après-midi : AMPHI X
Modérateur : Jean Paul olive (Université Paris 8)

14h00 Álvaro Oviedo (Université Paris 8) L’écriture comme geste spéculatif

14h45 Susanne Kogler (Université de Graz) L’écriture musicale d’aujourd’hui : gestes, actions, textes et sonorités

15h30 pause

15h45 Marta Grabocz (Université de Strasbourg)
Débat sur la narratologie musicale : topiques, théories et stratégies analytiques

16h30 Hector Cavallaro (Université Paris 8)
Écrire le temps : le mouvement musical au delà de la téléologie