Pour Mémoire. Odile Duboc : archives, mémoire et création

2016
Projet de recherche soutenu par le programme d’aide à la recherche et au patrimoine en danse du Centre national de la danse.
Responsables : Françoise Michel, Julie Perrin et Agathe Pfauwadel

Ce projet, motivé par le souci de la mémoire de l’œuvre d’Odile Duboc (1941-2010), propose une forme d’analyse du fonds d’archive Odile Duboc déposé au CND en 2010. La plongée dans l’archive, la sélection et la mise en regard de certains documents ont été le ressort de l’essentiel des échanges entre Françoise Michel (éclairagiste, co-auteur des œuvres d’Odile Duboc), Julie Perrin (chercheuse en danse à l’université Paris 8 – MUSIDANSE) et Agathe Pfauwadel (artiste chorégraphique), engageant et confrontant trois points de vues sur l’œuvre et le document. L’enjeu de ce projet est d’une part de proposer une forme de lecture de l’archive à partir de l’élaboration d’un inventaire condensé de l’archive et d’un commentaire détaillé de son contenu. D’autre part, il vise à la création d’un site internet mettant en valeur certains documents réinterrogés au présent par des artistes. Il ne s’agit pas d’imaginer un site internet qui donnerait accès à un fonds d’archives complet, mais de puiser dans ce fonds des documents à même de porter la mémoire de cette œuvre, l’entièreté du fonds restant accessible à tout chercheur qui se rendra à la médiathèque du CND. La recherche se déploie en trois axes :

1. La constitution des archives

Travail d’analyse de l’inventaire du fonds d’archives réalisé en 2010. C’est la lecture de l’inventaire et son analyse qui a fondé la base de cette recherche.

2. « Pour mémoire » : l’inventaire condensé

Travail de sélection de documents dans le fonds d’archive, conduisant à établir un inventaire condensé de l’archive – inventaire commenté. Comment cette sélection s’est-elle opérée ? Selon quels critères ?

3. Créer à partir de l’archive

Pistes de travail ayant émergé au cours des deux axes précédents, en vue de la création d’un site internet. Esquisse de la structure d’un site qui reposera sur certains documents d’archives mais également sur de nouveaux documents créés pour l’occasion et suscités par l’archive. Autrement dit, le site envisage une remise en jeu créative de l’archive en proposant à certaines personnes (artistes, chercheurs) d’y réagir.

Publication : le mémoire de compte-rendu de cette recherche sera accessible à la médiathèque du CND à partir de mai 2017.