Gilbert Rouget, héritage et perspectives

Journées d’étude, 15-16 juin 2018, musée du quai Branly - Salle de cinéma
Société française d’ethnomusicologie
en collaboration avec le musée du quai Branly - Jacques Chirac, les laboratoires CREM-LESC, IReMus et Musidanse, la Maison des Cultures du Monde et l’association ethnomusiKa
Responsables : Clara Biermann, Nolwenn Blanchard, Ingrid Le Gargasson, Anitha Savithri Herr, Olga Velitchkina

INSCRITION OBLIGATOIRE
Fiche d’inscription :

Word - 100.3 ko

Programme :

PDF - 415.2 ko

Gilbert Rouget, héritage et perspectives

Suite à la disparition de Gilbert Rouget (1916-2017), la SFE rend hommage à cette figure fondatrice de l’ethnomusicologie française. Les Journées d’Etudes 2018 seront l’occasion de revenir sur son parcours exceptionnel, d’éclairer les différentes facettes de son travail, de souligner l’importance de son héritage scientifique au sein des recherches actuelles tout en revenant sur l’épistémologie et l’histoire des savoirs ethnomusicologiques. Ces réflexions se feront autour de trois axes principaux. Le premier porte sur son travail en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale et sur ses apports à l’ethnomusicologie africaniste et l’ethnomusicologie générale, notamment autour des questions de rituel, d’initiation et de pouvoir. Le deuxième concerne une dimension essentielle de son approche méthodologique, à savoir le rôle clé des enregistrements sonores et audiovisuels dans l’étude des répertoires musicaux. Enfin, le troisième axe touche à sa réflexion anthropologique sur les relations entre musique et transe.

 

Le colloque se tiendra dans la salle de cinéma du musée du Quai Branly du 15 au 16 juin 2018.

Programme 

Vendredi 15 juin

- 13h30 Accueil du public et des participants

- 14h Mot de bienvenue de François Picard, Président de la SFE

- 14h10 « On continue cher Rouget ? » par Bernard Lortat-Jacob (Directeur de recherche honoraire au CNRS)

Session 1

Enregistrements, archives sonores
et production du savoir ethnomusicologique

- 15h « La success story du label ethnomusicologie” : l’innovation disciplinaire au secours destraditions »

Isabelle Mayaud (Docteure en sociologie de l’université Paris 8, membre du CRESPPA- UMR 7217)

- 15h30 « Ecoute rétrospective des archives sonores ethnomusicologiques »

Marie-France Mifune (Chercheure associée au Muséum national d’Histoire naturelle UMR 7206)

- 16h Pause-café

- 16h30 « “le Temps occupe l’Espace”. Louange au Sakpata de Rouget »

François Picard (Professeur d’ethnomusicologie à Sorbonne Université, membre del’IreMUS)

- 17h « 41 ans au département d’ethnomusicologie du Musée de l’Homme »
Entretien avec 
Tran Quang Hai (Ingénieur de recherche honoraire au CNRS), mené par Nolwenn Blanchard (Chargée de l’audiovisuel et des ressources sur le PCI à la Maison des Cultures du Monde)

- 17h30 Discussion ouverte par Michel de Lannoy (Maître de conférences honoraire en ethnomusicologie de l’université de Tours)

- À partir de 19h30 : « Chant et balafons de Guinée », avec la griotte Fanta Diabaté et les griotsLansiné Diabaté et Sylla Yeli Sory aux balafons équiheptaphoniques, étudiés par Gilbert Rouget en 1952.
Concert avec restauration sur place, organisé en collaboration avec ethnomusiKa, à la Maison Ouverte de Montreuil (17 rue Hoche, 93100 Montreuil - métro Mairie de Montreuil, ligne 9).

Samedi 16 juin 

Session 2

Des terrains africains au questionnement sur le(s) pouvoir(s)

- 9h30 « Vers une typologie des musiques rituelles en Afrique »

Bienvenu Koudjo (Professeur d’études théâtrales et littératures africaines à l’université d’Abomey-Calavi, Directeur scientifique du Laboratoire Aziza, Bénin)

- 10h « Rouget-Diabaté, de Cancan à Nanterre, 1952/2014 »

Nicolas Prévôt (Maître de conférences en ethnomusicologie à l’université Paris Nanterre, membre du CREM-LESC UMR 7186)

- 10h30 Pause-café

- 11h « Les rois afro-brésiliens et leur musique de cortège »

Carlos Sandroni (Professeur associé d’ethnomusicologie à l’université Fédérale du Pernambouc - Recife, Brésil)
Emilia Maria Chamone de Freitas (Docteure en anthropologie de l’EHESS, Centre Georg Simmel)

Frederico Lyra de Carvalho (Doctorant en philosophie à l’université de Lille 3, membre du CEAC)

- 11h40 Discussion ouverte par Madeleine Leclair (Conservatrice au musée d’ethnographie de Genève, responsable du département d’ethnomusicologie et des AIMP)

- 12h30-14h Pause-déjeuner

Session 3

La musique et la transe

- 14h « Les émotions de la transe de possession. Essai d’analyse typologique à partir d’un terrainafro-brésilien »

Arnaud Halloy (Maître de conférences en ethnologie à l’université de Nice Sophia Antipolis, membre du LAPCOS-E.A. 7278)

- 14h30 « Appeler les esprits lors de la pratique du Cajón à Cuba »

Ana Koprivica (Docteure en ethnomusicologie de Sorbonne Université)

- 15h « L’impact socio-anthropologique de la notion de la devise : entre transe et créativité dans les musiques populaires contemporaines »
Jean-Marie Seca (Professeur de sociologie à l’université de Lorraine, Laboratoire lorrain de sciences sociales-EA3478)

- 15h30 Pause-café

- 16h « Le Coran psalmodié durant les rituels de rouqya  : analyse de la dimension théâtrale dans la possession par les djinns (France, Algérie, Egypte) »
Fatima Zohra Cherak (Docteure en anthropologie de l’université Aix-Marseille I, chercheure associée au GRAS-Université Oran 2)

- 16h30 « Les conditions de la transe : hommage à Gilbert Rouget »

Laurent Aubert (Ateliers d’ethnomusicologie, Genève)

- 17h « "Au service d’une croyance" (Rouget, 1990 : 553) » par Roberte Hamayon (Directrice d’études émérite de l’EPHE), suivi d’une discussion générale sur la musique et la transe.

 

Comité scientifique

Clara Biermann (Maître de conférences en ethnomusicologie à l’université Paris 8, membre de Musidanse-E.A. 1572 et associée au CREM-LESC UMR 7186)

Nolwenn Blanchard (Chargée de l’audiovisuel et des ressources sur le PCI à la Maison des Cultures du Monde)

Ingrid Le Gargasson (Post-doctorante à l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, chercheuse associée au CREM-LESC UMR 7186 et au FRE « Mondes iranien et indien »)

  

Comité d’organisation

Véronique de Lavenère (Docteure en ethnomusicologie de Sorbonne Université, chercheuse associée à l’IReMUS UMR 8223 et au CASE. Trésorière de la SFE)

Anitha Savithri Herr (Doctorante en ethnomusicologie à Sorbonne Université. Secrétaire de la SFE) 

Olga Velitchkina (Chercheuse indépendante)