Séminaire Ecologie des œuvres et des pratiques artistiques, 15 décembre

Écologies des œuvres et des pratiques artistiques, séminaire transdisciplinaire 2018-2019

Responsables : Yann Aucompte (TEAMeD-AIAC), Roberto Barbanti (TEAMeD-AIAC), Antoine Freychet (MUSIDANSE), Alice Gervais-Ragu (MUSIDANSE) Isabelle Ginot (MUSIDANSE), Makis Solomos (MUSIDANSE)

INHA, Salle Vasari, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, métro Bourse

Samedi 15 décembre 2018

Après avoir interrogé en 2016-2017 la création artistique et la dimension esthétique au regard de leurs implications écologiques croissantes en analysant des multiples questions contextuelles (« Arts, musique, complexité et monde animal » ; « Paysage, milieu, environnement, ambiance... » ; « L’éthique du son 1 et 2 »), le séminaire a poursuivi pendant l’année 2017-2018 l’analyse du « tournant écologique » en prenant en compte les pratiques artistiques dans leurs apports critiques. Les notions de normativité sociale et esthétique ont été abordées. Quatre journées d’études ont été ainsi organisées : « Critiques de la modernité (et post-modernité) et écosophies de l’art » ; « Écologie sociale 1 : scènes handies » ; « Arts, communs, décroissance » ; « Écologie sociale 2 : Rester. Étranger ».
Pour l’année 2018-2019, le séminaire poursuit les recherches sur esthétique, contextualité et normativité en focalisant maintenant le travail commun sur les dynamiques de transition esthétiques et sociales en cours. À travers la thématisation et l’analyse des œuvres et des pratiques esthétiques les plus actuelles, la recherche vise à identifier et clarifier les enjeux et les perspectives de la nouvelle esthétique en train de se faire.