Interpréter/Performer Xenakis 3

Ateliers – journées d’études
29 mars 2021
En collaboration avec le Pôle Supérieur 93
Responsable : Makis Solomos

(suite des premières et secondes journée d’études : http://musidanse.univ-paris8.fr/spip.php?article1422 et http://musidanse.univ-paris8.fr/spip.php?article1463)

Dans la musique contemporaine, les œuvres ont souvent été composées à l’occasion de collaborations avec des interprètes (Yuji Takahashi, Sylvio Gualda, les Percussions de Strasbourg, Spyros Sakkas, Elisabeth Chojnacka, Claude Helffer, Roger Woodward, Benny Sluchin, Rohan de Saram, pour nommer quelques interprètes historiques de Xenakis), collaborations dont les partitions ne gardent pas toujours la trace. Par ailleurs, la notation solfégique - et encore plus chez Xenakis - ne rend que très partiellement compte de ce que doit être cette musique : la transmission d’une connaissance implicite des interprètes est importante. En outre, cette musique étant devenue historique, plusieurs générations d’interpètes se sont succédées, rendant par exemple possible ce qui semblait utopique. Toutes ces questions - auxquelles on ajoutera l’idée que jouer la musique n’est pas seulement "interpréter", mais aussi "performer" - ouvrent autant de pistes pour des débats passionnants, que ces journées d’études aimeraient aborder, en réunissant interprètes et musicologues spécialistes de Xenakis.

Programme dans le cadre de la Semaine des Arts

Lundi 29 mars, 15h30, Amphi X (université Paris 8)

Réalité augmentée autour d’Evryali de Iannis Xenakis pour piano seul de Iannis Xenakis. Mélange des espaces symboliques et physiques à travers la capture du mouvement.

Pavlos Antoniadis, piano et concept ; Aurélien Duval, Jean-François Jégo, scénographie interactive (réalité augmentée et capture du mouvement)

Suivi d’un débat avec Pavlos Antoniadis, Aurélien Duval, Jean-François Jégo, Makis Solomos

Nous proposons la présentation d’outils performatifs pour la visualisation des données multimodales de l’interprétation pianistique, sous forme d’installation audiovisuelle ou d’application web (dans le cas où les lieux physiques ne seraient pas accessibles en raison notamment d’un confinement).

Les outils sont développés par Aurélien Duval, dans le cadre du projet post-doc du pianiste et musicologue Pavlos Antoniadis, en collaboration avec les laboratoires MUSIDANSE (Makis Solomos) et INREV-AIAC (Jean-François Jégo) de l’Université Paris 8, et l’équipe interaction-son- musique-mouvement, Ircam (Frédéric Bevilacqua) (http://artec.sisso.fr/projets/developpement-du-systeme-gestcom/).

Les outils, basés sur les recherches de projets précédents de l’équipe de recherche INREV-AIAC Paris 8 et de l’équipe ISMM / Ircam, se veulent modulaires et réutilisables par les équipes de recherche et facilement déployables en contexte d’installation artistique ou de mise en scène.

L’oeuvre de référence choisie pour ce projet est Evryali ( “la mer étendue” ) pour piano seul du compositeur Iannis Xenakis, sur la base des enregistrements multimodaux effectués aux universités d’Athènes, de Thessalonique en Grèce et dans l’Ircam (juin-décembre 2020).

Le but est la création d’un espace virtuel, augmenté et interactif, qui mélange la partition musicale avec l’espace physique, et encore le temps d’apprentissage avec le temps réel de la performance. Cet espace serait navigable par l’auditeur/spectateur sous forme d’enregistrement à travers d’une application web (plug-in potentiel de VR) ou sous forme de vidéo-mapping sur scène pour la performance live, en générant une réalité augmentée du concert.

La présentation sera accompagnée d’un débat présentant le travail.