Fabien SAN MARTIN

Maître de conférences

Docteur en musicologie et titulaire d’un DEA de philosophie générale, Fabien San Martin a fait sa thèse sur l’œuvre de Luigi Nono. Membre du laboratoire MUSIDANSE à l’Université Paris 8, il étudie les rapports entre musique et société, art et philosophie, ainsi que les questions relatives à la perception et à l’utopie dans les musiques du 20ème siècle.
Responsable du Master Meef Musique de Paris 8, dans le cadre duquel il dispense un enseignement préparatoire aux épreuves du Capes d’éducation musicale, ses cours portent en outre sur l’histoire des formes et des langages, ainsi que sur le lien entre engagement politique, perception et dimension formelle dans des œuvres de la seconde moitié du 20ème siècle.

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture, actes de colloques, chapitres d’ouvrages issus de programmes de recherche internationaux :

« Résonances, miroirs et répétitions deleuziennes : de la dimension “purement acoustique” et des différentes formes d’altérité dans les Figures de résonances d’Henri Dutilleux », article paru dans Manières d’être du musical, sous la direction de Jean-Paul Olive et Alvaro Oviedo, éd. L’Harmattan, collection « Arts 8 », Paris, avril 2020, pp. 57-87.

« Mare nostrum ou l’espace vénitien et méditerranéen comme modèle sonore, poétique et utopique chez Luigi Nono », article paru dans La composition musicale et la Méditerranée, sous la direction de Jean-Paul Olive et Anis Fariji, Filigrane n°24, avril 2019. Consultable en ligne à l’adresse https://revues.mshparisnord.fr/filigrane/index.php?id=965

« La voix de l’usine, ou la reterritorialisation mutuelle des sphères ouvrières et musicales : un commentaire de La fabbrica illuminata de Luigi Nono », article paru dans Resistenza illuminata 1945-2015, sous la direction de Fabrizio Festa, éd. Pendragon, Bologne, 2018, pp. 85-102.

« La question de la disparition et les différentes textures du silence dans deux œuvres de Luigi Nono : Fragmente-Stille, an Diotima et ¿Dónde estás hermano ? », article paru dans La forme engagée, espaces et comportements dans la composition musicale contemporaine, sous la direction d’Alvaro Oviedo et Jean-Paul Olive, éd. L’Harmattan, collection « Arts 8 », Paris, septembre 2016, pp. 173-195.

« …sofferte onde serene..., un cheminement phénoménologique », article paru dans La forme engagée, espaces et comportements dans la composition musicale contemporaine, sous la direction d’Alvaro Oviedo et Jean-Paul Olive, éd. L’Harmattan, collection « Arts 8 », Paris, septembre 2016, pp. 213-235.

« Une musique qui vient du cœur… Correspondances nietzschéennes et parcours analytique du Concerto pour trompette (1948) d’Henri Tomasi », article publié dans Henri Tomasi, du lyrisme méditerranéen à la conscience révoltée, sous la direction de Jean-Marie Jacono et Lionel Pons, Presses Universitaires de Provence, 2015, pp. 323-338.

« Chants de vie et d’amour : la dimension musicale de l’engagement et de l’utopie chez Luigi Nono », article paru dans Musique et utopie, sous la direction de Jean-Paul Olive, Filigrane n°17, mars 2014. Consultable en ligne à l’adresse http://revues.mshparisnord.org/filigrane/index.php?id=636

« …Geheimere welt… De la dimension dialectique dans Fragmente-Stille, an Diotima de Luigi Nono », article paru dans Réfléchir les formes, Autour d’une analyse dialectique de la musique, sous la direction de Jean-Paul Olive, éd. L’Harmattan, col. « Arts 8 », Paris, Septembre 2013, pp. 71-95.

Actes de journées d’études

« La question des lieux dans la musique de Luigi Nono : L’exemple de La Fabbrica illuminata  », actes de la communication pour l’édition 2012 de la Semaine des Arts de l’Université Paris 8. Consultable à l’adresse http://www-artweb.univ-paris8.fr/?Case-doctorants
Ou, pour accéder directement au document (pdf) :
http://www.artweb.univ-paris8.fr/spip.php?action=acceder_document&arg=1184&cle=14f3e21849b5ff35e26c199b466865171428d828&file=pdf%2Ffabbrica_illuminata.pdf

« “Quand je prends mon fusil je perpétue les lois objectives de l’esthétique du pouvoir en place ; quand je fais de la musique, je fais la révolution” : perception et politique chez Luigi Nono et Herbert Marcuse », actes de la communication donnée dans le cadre de la semaine des doctorants 2011 de l’Université Paris 8, sous la direction de Giordano Ferrari. Publication sur le site de l’Université Paris 8.