Analyser les œuvres en danse – Partitions pour le regard

Un livre d’Isabelle Ginot et Philippe Guisgand.
Pantin, Centre national de la danse, 2021, 272 pages.

Une réflexion sur les enjeux de l’analyse d’œuvre en danse et de l’éducation du regard.

Il n’existe ni regard idéal ni méthode pour analyser les œuvres en danse. Telle est la conviction portée par ce livre qui place l’inventivité du spectateur au cœur de l’analyse. Chacun est invité à sortir du jugement, du goût personnel ou du sentiment d’ineffable pour explorer différentes modalités de regard, entre le temps de la contemplation d’une œuvre et la formulation d’une pensée construite à son sujet. Entrelaçant leurs points de vue, Isabelle Ginot et Philippe Guisgand proposent une réflexion sur les enjeux de l’analyse d’œuvre et de l’éducation du regard. Leur démarche s’appuie sur des ateliers, des jeux perceptifs et linguistiques, des expérimentations ludiques, dans lesquels on pourra puiser. Il s’agit de penser la nature singulière autant que collective de notre relation aux œuvres, tout comme les contextes où celle-ci peut s’exercer. Car écrire sur la danse, débattre des œuvres et dialoguer avec elles sont des moyens d’innover au sein de nombreuses pratiques (enseignement, ateliers de spectateurs, médiations, critique d’art, performances, accompagnements à la création, etc.). Ainsi l’analyse des œuvres s’ancre dans un monde qui n’est pas seulement celui de la recherche mais celui de tous.